Cette année, la Fête du lait bio est placée sous le thème des «savoir-faire paysans ». L’occasion de faire découvrir les différentes facettes du métier des agriculteurs. En effet, outre leur rôle de producteurs, il n’est pas rare que les agriculteurs bio aient de multiples casquettes, puisque nombre d’entre eux transforment leur production à la ferme et la vende en direct.

Transformateur

Un producteur bio sur quatre transforme ses produits à la ferme.

Fermes d’élevage, fermes céréalières, maraîchères, apicoles, brassicoles, arboricoles… Les secteurs d’activité sont nombreux et variés, autant que les opportunités s’offrant aux agriculteurs qui transforment eux-mêmes leur production. Les agriculteurs transformateurs font appel à des laboratoires ou bien en installent au sein même de leurs exploitations afin de déléguer au minimum le travail. Quel que soit le secteur d’activité, la transformation à la ferme est possible. La production de lait offre un large choix de transformation : fromages, yaourt, beurre, crème… Pour les agriculteurs, la transformation à la ferme se révèle être un excellent moyen de valoriser leurs produits et d’en assurer la qualité. Toutefois, la transformation de la production nécessite de savoir s’adapter à la demande, d’être à l’écoute de sa clientèle et de respecter des règles sanitaires strictes.

Commerçant

Un producteur bio sur deux pratique la vente directe.

Les producteurs exercent aussi le métier de commerçant. Certains décident de vendre leurs produits par leurs propres moyens. Le choix des canaux de distribution qu’ils vont développer leur revient, en fonction de leurs valeurs et de leurs objectifs. Il existe plusieurs voies de commercialisation: la vente directe à la ferme, la vente en magasin de producteurs, les marchés… mais aussi l’e-commerce, certains paysans proposent la commande en ligne de leurs produits.

Tags:

Laisser un commentaire